Le montant des dégâts des inondations12/10/2015  



Dès le 4 octobre, les assureurs se sont mobilisés localement pour accompagner les particuliers comme les professionnels dans les démarches à effectuer et les mesures de précaution à adopter après la constatation des dommages. Des informations pratiques ont également été relayées en région, notamment auprès des Préfectures et des médias locaux, et sur les sites Internet de la FFSA et du GEMA et une délégation de l’Association française de l’assurance, emmenée par son président Bernard Spitz, s’est rendue sur place.
Les assureurs ont par ailleurs annoncé, lors d’une réunion au ministère de l’intérieur, le 6 octobre 2015, la mise en place de mesures spéciales pour faciliter la déclaration de sinistres :
- les délais de déclaration de sinistres, qui sont habituellement de 10 jours à partir de la déclaration de l’état de catastrophe naturelle, intervenue le 8 octobre, sont prolongés jusqu'au 31 octobre 2015 - les déclarations de dommages pourront être faites par tout moyen écrit : lettre simple, mail, …
- les assurés bénéficieront d'avances sur indemnisation selon les besoins et les circonstances, avec une attention particulière portée aux personnes en grande difficulté du fait des conséquences des inondations.
Pour Bernard Spitz, Président de la FFSA et Président de l’Association française de l’assurance (AFA) et Pascal Demurger, Président du GEMA et Vice-président de l’AFA : « Dès le premier jour, les assureurs se sont fortement mobilisés sur le terrain, aux côtés des particuliers et des professionnels, afin de répondre présents dans cette situation d’urgence. La profession, en lien avec les Pouvoirs publics, a également déployé une série de mesures concrètes destinées à faciliter l’accompagnement des assurés, la déclaration de leurs sinistres et l’indemnisation de ceux-ci ».
(source FFSA)

 


 Autres articles sur le même sujet :
Les assureurs engagés avec les victimes des inondations

Les assureurs s'associent à l'émotion des Français face aux conséquences humaines et matérielles des inondations dans les Alpes-Maritimes et présentent leurs condoléances aux familles des victimes.

Les inondations de 2016 ont coûté 1,4 milliard d'euros aux assureurs

Au total, 182 000 sinistres ont été déclarés auprès des assureurs, indique la Fédération française des assurances (FFA).

Inondations : que faire en cas de catastrophe naturelle ?

Tous les contrats d'assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise, …) comportent obligatoirement une garantie catastrophes naturelles. Dans les communes décrétées en état de catastrophe naturelle, les dommages matériels provoqués par les inondations peuvent être pris en charge au titre de cette garantie dans les limites et conditions des contrats d'assurance qui ont été souscrits.

Inondations, orages, les bons réflexes

Quelles sont les premières démarches à effectuer suite aux dommages causés par les inondations ? Réponses de la Fédération française des assureurs ?

Moins de catastrophes naturelles en 2015

Les catastrophes naturelles ont coûté au monde 90 milliards de dollars en 2015, le chiffre le plus bas depuis 2009, a indiqué lundi le réassureur allemand Munich Re, qui compile chaque année un rapport qui fait référence sur le sujet.

Tout savoir sur l’indemnisation en cas d’attentat

Les victimes d’un attentat sont indemnisées par le Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorismes et d’autres Infractions (FGTI), et/ou par leur assureur. Explications de la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurance).