Des prix au m² qui ne baisseront plus12/10/2015  



Ainsi, si les prix poursuivent leur baisse sur tout le territoire, celle-ci a tendance à se ralentir pour aller vers la stabilisation. En effet, les prix ont fortement baissé ces quatre dernières années : ils s’acheminent vers la stabilisation, le marché corrige ses excès.
À Paris, où le marché est plus tendu, et où la demande reste supérieure à l’offre, on note une légère augmentation des prix, qui augmentent de 0.9 % sur un an (+0.4 % sur trois mois). Comme toutes les villes présentant un fort pouvoir d’attraction et une pénurie de logements, la capitale voit ses prix augmenter. Néanmoins, le phénomène parisien cache une réalité se confirme en 2015 : les acheteurs parisiens se détournent des biens à « défaut », qui sont fortement négociés, pour privilégier les biens de qualité, augmentant ainsi le montant de leur acquisition. Ainsi, si le prix moyen de vente stagne en France, il augmente à Paris de 13 % au troisième trimestre, illustrant l’évolution de la qualité des biens achetés. Il s’agit donc d’une évolution des prix en trompe-l’œil.

 

 


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier de bureau : Transactions locatives en hausse

Selon Immostat, après une certaine stabilité depuis le premier trimestre 2015, le niveau moyen des mesures d’accompagnement des transactions locatives de bureaux en Ile-de-France enregistre une progression au dernier trimestre 2015 pour atteindre 21,5% (+1,0 point par rapport au trimestre précédent).

Immobilier : Les notaires restent pessimistes

Selon le dernier indice des notaires franciliens, seuls 30 580 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de septembre à novembre 2014, soit une baisse de 10 % sur un an. Par rapport aux 35 800 ventes observées en moyenne pendant la période de 2004 à 2013, l’activité sur le marché francilien a cédé 15 %.

L’immobilier d’entreprise continue de surperformer

Les prix en immobilier d’entreprise ont augmenté de 4,1% au premier trimestre 2015 pour l’ensemble de l’Europe, d’après l’étude de DTZ « European transaction based price index Q1 2015 » récemment publiée.

La construction en hausse

De mai à juillet 2015, le nombre de logements autorisés à la construction augmente en France de 0,7 % par rapport aux trois mois précédents, selon le ministère du Logement.

Défaillances d’entreprises en hausse

À fin décembre 2015, le nombre de défaillances enregistrées sur les douze derniers mois augmente de 1,1 %

L’atonie du marché immobilier continue

Comme l’indiquent les Notaires d’Ile-de-France dans leur note conjoncturelle, à la fin novembre, l’activité du marché des logements en Ile-de-France poursuit sur le thème de l’atonie avec des prix en baisse qui pourraient bientôt passer en dessous des 8000 €/m² à Paris, et des ventes stagnantes. Un marché figé qui ne parvient toujours pas à redémarrer.