Surtaxe sur les terrains non bâtis modifiée07/12/2015  



Et ce afin de corriger le tir, suite à plusieurs dérives ayant entrainées de fortes hausses d'impôt pour un peu plus de 1.700 propriétaires de terrains à bâtir. Un amendement au projet de loi de finances rectificative a en effet été déposé par le gouvernement.Venue du Premier Ministre Manuel Valls, la demande avait été de « regarder de très près quelles sont les modifications qu'il faut apporter pour qu'il n'y ait pas des effets pervers ». En guise de réponse, l’amendement prévoit le changement du calcul de la valeur locative de ces terrains, actuellement majorée de 25 % puis de 5 euros par mètre carré. À partir de 2016, un abattement pour les 200 premiers m² est prévu. Au-delà, la majoration de 25 % sera maintenue et celle de 5 euros par m² supprimée. En 2017, la règle des 25 % sera supprimée et une nouvelle majoration de 3 euros par m² sera créée. Les collectivités locales pourront fixer le niveau entre 1 et 5 euros par m², et supprimer l'abattement pour les 200 premiers m².


 Autres articles sur le même sujet :
Le prélèvement à la source, comment ça marche ?

La loi de finances pour 2017 prévoit l’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu au 1er janvier 2018.

Les nouvelles règles du code douanier

Le nouveau Code des Douanes de l'Union (CDU) entre en vigueur le 1er mai 2016 et abroge de manière définitive le code de 1992.

Travaux et CITE, mode d’emploi

L'administration fiscale apporte des précisions sur le crédit d'impôt pour la transition énergétique en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017.

Résidences secondaires : majoration de taxe d'habitation

Les députés ont adopté un amendement qui laisse la possibilité aux communes, dès lors qu’elles sont situées en zones tendues, de moduler, dans une fourchette comprise entre 5 % et 60 %, la majoration de taxe d'habitation appliquée aux résidences secondaires.

Les nouveaux seuils pour les loueurs en meublé en micro-BIC

A compter de 2017, les seuils de recettes pour être éligible au régime fiscal du micro-BIC ont été revalorisés, ce qui a un impact pour les loueurs en meublé.

Terrain agricole : comment éviter la préemption ?

Il est possible de vendre ou d'acheter des terrains agricoles en échappant au droit de préemption de la Safer. Tel est le cas, selon la Cour de cassation, si la vente regroupe à la fois des biens agricoles et des biens non agricoles.