La SNCF durcit ses conditions25/01/2016  



La SNCF veut améliorer le taux d'occupation de ses trains à grande vitesse. La compagnie ferroviaire a annoncé vendredi que ses commerciaux travaillaient sur le moyen de faire évoluer son «yield management», le système qui consiste à ajuster les tarifs des billets en fonction de la demande, en prenant aussi en compte d'autres paramètres comme les jours fériés et la météo. Mauvaise nouvelle pour les usagers, la SNCF prévoit de rendre payant l'échange de tous les billets. «Nous allons instaurer des frais sur l'échange des billets de TGV pour éviter que certaines places ne soient pas occupées, ce qui représente un manque à gagner», a expliqué Rachel Picard, directrice de SNCF Voyages.


 Autres articles sur le même sujet :
62% des Français tentés par des investissements « non traditionnels »

Selon une enquête réalisée par l'institut CSA pour le compte de l'Autorité des marchés financiers, 62 % des Français ont entendu parler des offres de placement non traditionnel.

Echanger sa maison pendant les vacances, une bonne idée, à condition d’être bien assuré !

L'échange de sa maison ou de son appartement pour les vacances est une formule qui a de plus en plus de succès. En effet, elle permet aux familles de découvrir de nouvelles contrées à moindre frais. Le point sur les démarches à effectuer pour partir en toute tranquillité.

Les vrais bénéfices de la Loi Macron

Dans une de ses notes, l’OCDE estime que les effets sur le PIB potentiel de cinq groupes de mesures de la loi Macron seraient de l’ordre de 0,3% à un horizon de 5 ans et de 0,4% à un horizon de 10 ans.

Monétisation du CET : les règles sont précisées

La Cour de cassation précise le mode de calcul à effectuer en cas de monétisation des jours épargnés sur un compte épargne-temps (CET)

Eco-PTZ et CITE reportés en Outre-Mer

Un décret officialise le report de l'application de l'écoconditionnalité dans les départements d'outre-mer.

Quelle valeur déclarer pour les donations avant le décès ?

L'héritier qui a reçu une donation avant le décès doit remettre dans la succession la valeur qu'elle avait au jour du don et non au jour de l'héritage.