62% des Français tentés par des investissements « non traditionnels »08/02/2016  



62 % des Français ont entendu parler des offres de placement telles que le trading spéculatif sur Internet, les placements en vin ou encore les objets de collection, 9 % affirment avoir déjà investi dans ces placements, et 5 % déclarent avoir été victimes d'une arnaque.
Les montants perdus sont, pour la plupart, inférieurs à 500 € (40 %). L'année dernière, l'AMF, qui avait constaté le développement de ces offres de placements atypiques présentées comme des alternatives aux placements financiers traditionnels, avait déjà mis en garde aussi bien les épargnants que les conseillers financiers amenés à les proposer à leurs clients.


 Autres articles sur le même sujet :
Faites-vous partie des huit Français sur dix qui consultent leurs comptes au moins une fois par semaine ?

Après les dépenses hivernales des Français pour les fêtes de Noël et les soldes d'hiver, la banque en ligne Fortuneo a confié à l'Institut CSA la réalisation d'une étude sur la manière dont les Français suivent leurs comptes et gèrent aujourd'hui leur budget.

Immobilier : Le pessimisme est de rigueur pour 2015

Le tout nouveau baromètre du Crédit Foncier, réalisé en partenariat avec l’institut de sondage CSA, donne un aperçu du moral des professionnels de l’immobilier. Le pessimisme est de rigueur pour 2015, deux professionnels sur trois ont une vision sombre de l’avenir à court terme du marché immobilier.

Paris continue de séduire !

Selon une étude de marché publiée aujourd’hui par le groupe Barnes, la capitale française résiste et conserve une place de choix dans le cœur des investisseurs internationaux.

Les Français de plus en plus généreux

La 20ème édition du baromètre « La générosité des Français », réalisée par l’IDAF et Recherches et Solidarités, apporte des chiffres très encourageants concernant la générosité des Français.

Harmonisation fiscale pour les instruments financiers

Les règles d'imposition des profits ou pertes réalisés par des personnes physiques fiscalement domiciliées en France sur les instruments financiers à terme sont harmonisées depuis le 1er janvier 2015.

Débat d'experts : que nous réservent les prochains mois ?

Dans notre Débat d'experts, Philippe Waechter et Thomas Louis, économiste et gérant, s'accordent sur le fait que nous sommes à un moment charnière, tant sur le plan économique que financier. Non seulement les relais de croissance habituels ne fonctionnent plus mais les zones géographiques divergent totalement les unes des autres, ce qui n'était pas le cas auparavant. Cette nouvelle configuration rend bien entendu la gestion d'actifs plus délicate. Nos invités expliquent comment aborder cette nouvelle époque.