Les riches donnent, mais de moins en moins11/04/2016  



La proportion de contribuables assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) qui déclare avoir effectué un don à une fondation, une association ou un organisme caritatif au cours de l'année écoulée est stable, à 82 %, selon la 3e édition du baromètre "Don ISF" de la fondation des Apprentis d'Auteuil. En revanche, le don moyen a baissé : 2 297 €, contre 2 519 € en 2015. Une tendance à la baisse qui devrait se poursuivre puisque seul un quart des donateurs envisage d'augmenter leur don l'an prochain. L'inflexion ne concerne pas seulement les dons, elle touche aussi le montant des investissements dans les PME qui enregistre un recul pour la seconde année consécutive (12 414 € contre 13 097 € en 2015). La principale explication avancée par Philippe Rose, en charge des relations avec les bienfaiteurs de la Fondation est que "l'assise financière des donateurs ISF est moins forte en 2016 qu'elle ne l’était en 2015". La déduction sur le montant de l'ISF demeure néanmoins un levier déterminant dans la décision de faire un don, pour la moitié des assujettis ISF (54 %).


 Autres articles sur le même sujet :
Le quasi-usufruit est déductible de l'assiette de l'ISF

La Cour de cassation vient de rendre un arrêt qui va à l'encontre de la position de l'administration fiscale en matière d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

L’ISF progresse

12 000 contribuables supplémentaires ont été assujettis à l'ISF mais les recettes ont peu augmenté.

Quand prêter c'est donner !

Un prêt sans intérêt consenti par une personne très âgée est un don, selon la Cour de Cassation.

Comment réduire votre ISF avec une chambre d’hôtes ?

Pour que la location meublée ou de chambres d'hôtes réduise l'impôt sur la fortune (ISF), le fisc, comme la Cour de cassation, exigent que le propriétaire prouve régulièrement la poursuite de cette activité.

3 façons de supprimer l’ISF

La plupart des candidats à la présidentielle entendent revenir à une imposition forfaitaire, à taux fixe. Ils promettent surtout de supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Dans une note publiée en octobre, des économistes de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) apportent leur pierre au débat.

Qui veut supprimer l’ISF ?

Les deux tiers des Français sont opposés à la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF), selon un sondage Tilder/LCI/OpinionWay.