L’OPCI peut être fiscalement une location meublée18/07/2016  



Les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) peuvent investir dans des immeubles loués meublés comme des résidences services et faire ainsi bénéficier les porteurs de parts du régime fiscal de la location meublée : revenus imposés en tant BIC, bénéfices industriels et commerciaux. Cette faculté est possible depuis la loi Macron du 6 août 2015 pour les fonds de placement immobilier (l'une des 2 formes de l'OPCI) alors qu'elle n'est pas prévue pour les parts de SCPI (qui restent soumises fiscalement au régime des revenus fonciers). Une instruction fiscale commente ce dispositif. Elle traite de la détermination des revenus distribués, de l'amortissement comptable théorique et du régime des plus-values applicables dépendant de l'activité de loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP). Les contribuables qui investissent dans des FPI (fonds de placement immobilier, variante de l'OPCI) sont exclus du régime des micro-entreprises.


 Autres articles sur le même sujet :
Un fonds pour investir en LMNP

Le régime de loueur en meublé non professionnel est désormais accessible en investissant directement dans un bien immobilier mais aussi, depuis peu, en acquérant des parts d'un fonds collectif.

La fiscalité des intérêts d’emprunt pour l’achat de SCPI en nue-propriété

Les nus-propriétaires de parts de SCPI ne peuvent déduire fiscalement les intérêts d'emprunt pour cette acquisition.

Comment réduire votre ISF avec une chambre d’hôtes ?

Pour que la location meublée ou de chambres d'hôtes réduise l'impôt sur la fortune (ISF), le fisc, comme la Cour de cassation, exigent que le propriétaire prouve régulièrement la poursuite de cette activité.

Gazole lourdement taxé

L'Assemblée nationale a voté la hausse de la fiscalité sur le gazole voulue par le gouvernement pour l'aligner sur celle de l'essence d'ici à 2021.

Economie collaborative : combien allez-vous payer d’impôt ?

Les locations de biens entre particuliers seront finalement soumises aux cotisations sociales.

Epargne salariale, rien ne bouge !

Le gouvernement ne compte pas modifier la fiscalité de l'épargne salariale, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.