Fraude fiscale : qui peut porter plainte ?12/09/2016  



La direction générale des Finances publiques (DGFiP) rappelle que le dépôt d'une plainte pour fraude fiscale résulte d'un processus impartial prévu par la loi. Il revient à cette administration, à la suite des contrôles fiscaux, d'effectuer les redressements nécessaires ainsi que de prononcer les sanctions administratives prévues par la loi, mais aussi de déterminer les dossiers qui par leur gravité relèvent de sanctions pénales. Conformément à l'article L 228 du livre des procédures fiscales, elle doit ensuite saisir la commission des infractions fiscales (CIF). Cette commission indépendante est composée de membres du Conseil d'Etat (dont la Présidente), de la Cour des comptes, de la Cour de cassation et de personnalités désignées respectivement par l'Assemblée nationale et le Sénat. En cas d'avis favorable de la CIF, l'administration dépose plainte auprès du procureur de la République, lequel reste bien entendu maître de l'opportunité des poursuites. Aucune autre autorité que celles citées n'intervient dans ce processus, qui aboutit à plus de 1000 dépôts de plainte par an.


 Autres articles sur le même sujet :
Le code source des impôts enfin révélé

C'est une grande première. La direction générale des Finances publiques (DGFiP) va mettre à disposition du public le code source de son calculateur d'impôt début avril.

Prime à la dénonciation fiscale

Les lanceurs d'alerte en matière de fraude fiscale internationale vont pouvoir être indemnisés.

Prélèvement sociaux payés à tort

L'administration fiscale précise les modalités de remboursement des prélèvements sociaux payés à tort.

Quel bilan fiscal du quinquennat Hollande ?

Le syndicat national Solidaires Finances Publiques (fonctionnaires des impôts) a rendu public son « bilan fiscal du quinquennat ».

Accord franco-belge pour les frontaliers

L'administration fiscale précise les conditions de mise en œuvre du régime des travailleurs frontaliers prévu par la convention entre la France et la Belgique.

Consultation sur la réforme de l’ISF

Les commentaires de l'administration fiscale sur la réforme de la réduction d'ISF pour investissements au capital de PME font l'objet d'une consultation publique jusqu'au 31 août 2016.