Réforme de l'impôt sur les sociétés dans l'Union Européenne07/11/2016  



Réajustée dans le cadre d'un paquet plus vaste de réformes de la fiscalité des entreprises, l'assiette commune consolidée pour l'impôt sur les sociétés (ACCIS) permettra aux entreprises d'exercer leurs activités plus facilement et à moindre coût au sein du marché unique et constituera un outil puissant pour lutter contre l'évasion fiscale.

Présentée tout d'abord en 2011, l'ACCIS était conçue en vue de renforcer le marché unique pour les entreprises. Les États membres ont accompli des progrès considérables sur un grand nombre d'éléments fondamentaux de la proposition précédente concernant une ACCIS, mais ils ne sont pas parvenus à un accord final. Après avoir consulté les États membres, les entreprises, la société civile et le Parlement européen, nous renforçons à présent les éléments favorables aux entreprises de la proposition précédente afin d'aider celles qui exercent des activités transfrontières à réduire les coûts et les formalités administratives et de soutenir l'innovation. La nouvelle version de l'ACCIS instaurera également des conditions de concurrence équitables pour les multinationales en Europe en fermant les voies exploitées à des fins d'évasion fiscale.

Deux autres propositions visent à améliorer le système existant de règlement des différends en matière de double imposition dans l'Union et à renforcer les clauses anti-abus en vigueur. Prises ensemble, ces mesures permettront de mettre en place un environnement fiscal simple et favorable aux entreprises.

Afin d'encourager la réalisation de progrès rapides, l'ACCIS a été scindée en un processus en deux étapes plus facile à mettre en place. L'assiette commune peut rapidement faire l'objet d'un accord afin de dégager les principaux avantages à la fois pour les entreprises et les États membres. La consolidation devrait intervenir peu après et permettrait de tirer parti de tous les avantages du système dans son intégralité.


 Autres articles sur le même sujet :
Endiguer l’évasion fiscale des entreprises multinationales

Les ministres des Finances des pays du G20 approuvent des réformes du système fiscal international visant à endiguer l’évasion fiscale des entreprises multinationales.

Bientôt un ESTA européen

En 2015, l’ESTA a rapporté 193,2 millions de dollars en 2015, pour 13,8 millions de visiteurs. Du coup, la Commission européenne a décidé de faire pareil. Elle vient de préciser les contours d’un système payant d’accès à l’espace Schengen pour les voyageurs exemptés de visas : ETIAS.

Ces SCI exonérées d'impôt sur le revenu

A compter de l'imposition des revenus de l'année 2016, les revenus des logements donnés en location à leurs associés par les sociétés civiles immobilières d'accession progressive à la propriété (SCIAPP) sont exonérés d'impôt sur le revenu.

Pourquoi les actions privées de droit de vote sont éligibles aux taux d’imposition réduit !

Selon le Conseil d’Etat, contrairement a ce que pense l’administration, les actions privées de droit de vote sont éligibles aux taux d’imposition réduit. C’est un revirement de jurisprudence.

Harmonisation fiscale pour les instruments financiers

Les règles d'imposition des profits ou pertes réalisés par des personnes physiques fiscalement domiciliées en France sur les instruments financiers à terme sont harmonisées depuis le 1er janvier 2015.

Le vote sur le prélèvement à la source reporté

La réforme qui vise à modifier le mode de prélèvement de l'impôt sur le revenu sera finalement débattue au parlement à l'automne dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances pour 2017, et non en juin comme l'avait annoncé le mois dernier Michel Sapin, le ministre des finances.