7 entreprises et associations sur 10 ont recours aux services d’un expert-comptable04/09/2017  



Cette nouvelle édition de l’étude, rédigée à partir de l’enquête menée par TNS-SOFRES auprès de dirigeants d’entreprises et d’associations, clientes ou non de la professio, met en exergue les enjeux auxquels est aujourd’hui confrontée la profession, qui doit passer d’une logique d’économie de la demande à celle d’une économie de l’offre, afin de promouvoir et développer ses missions. Les résultats confirment l’intégration des experts-comptables dans la vie économique : entre 2010 et 2016, 7 entreprises et associations sur 10 en moyenne, ont recours aux services d’un expert-comptable. Ils mettent également en avant la qualité du capital relationnel dont bénéficie la profession ainsi que les opportunités et leviers de croissance pour les cabinets.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Expert-comptable, les rendez vous de la rentrée

Rentrée chargée pour les financiers d’entreprises. Au programme de septembre, quelques rendez-vous incontournable de la profession.

Hausse des contrôles anti-blanchiment

Les chiffres de l’activité de Tracfin en 2015 témoignent d’une nouvelle augmentation de l’activité de ce service et d’une mobilisation accrue des professionnels assujettis au dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Les services entre particuliers sont-ils imposables ?

En principe, les revenus issus de services rendus entre particuliers, notamment mis en relation par une plate-forme collaborative sur Internet, sont imposables. Cependant, l'administration fiscale admet que les revenus tirés d'une activité correspondant à un partage de frais sont exonérés d'impôt.

Date butoir le 3 mai pour les déclarations fiscales

Cette date butoir du 3 mai s'applique uniquement aux professionnels et entreprises qui doivent valider leur déclaration fiscale annuelle.

Déduction fiscale des indemnités de licenciement censurée

L’article 65 de la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels prévoyait, pour les entreprises de moins de 50 salariés la possibilité de déduire de leur résultat fiscal une épargne de précaution constituée pour faire face au paiement d’indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse.

4 100 départs de riches en un an

Le nombre de contribuables aux revenus supérieurs à 100.000 euros ayant quitté la France pour s'installer à l'étranger a augmenté de 10% en 2014, selon un rapport remis au Parlement.