Immobilier : hausse de prix de 2% sur les 12 prochains mois11/09/2017  



Dans son dernier baromètre mensuel du 7 septembre, le scenario de MeilleursAgents table donc sur un marché encore bien orienté -notamment par des taux de crédit qui resteraient assez bas: autour de 2% sur 20 ans, avec des régions où les hausses de prix pourraient être plus fortes: l'Aquitaine: +4%, la Bretagne et la Basse Normandie: de +2 à +4%, Rhône-Alpes et l'Ile-de-France +2 à +4%.
Sur l'année écoulée, le site relève qu'en moyenne les prix ont augmenté pour la France entière de 2,7% depuis mars 2016 après une baisse de 10,7% depuis le plus haut de 2011. Et pourtant les prix restent inférieurs de -8% au plus haut de 2011 (moyenne nationale). En revanche, à Paris, un record absolu a été atteint avec un prix moyen de 8814 €/m2, correspondant à une hausse de 7,7% sur les 12 derniers mois, niveau qui dépasse de +2% le plus haut historique de 2011. Quant à la palme de la plus forte hausse depuis un an, elle revient à Bordeaux avec +14,5%.
Si le prix moyen du mètre carré de logement pour la France est de 2448 €, il atteint un sommet à Saint-Jean-Cap-Ferrat à 11 333 €, tandis que les plus bas prix, autour de 500 € le m2, sont constatés dans une dizaine de communes rurales.

 


 Autres articles sur le même sujet :
L’immobilier en forme

Selon le baromètre LPI-Se Loger, le mois de février a vu les prix immobiliers signés augmenter dans 64,7 % des villes de plus de 100 000 habitants sur un an.

Pourquoi il faut immatriculer sa copropriété ?

Un nouveau site internet destiné à immatriculer les copropriétés va être lancé par le ministère du Logement, son nom : www.registre-coproprietes.gouv.fr/.

Les syndics bénévoles s’imposent

Alors qu’il y a dix ans, on estimait à environ 5 % le nombre de copropriétés gérées par des syndics bénévoles, l’INSEE l’estimait déjà à environ 11 % en 2012, soit autour de 55.000 copropriétés en France.

L’immobilier ancien a toujours le vent en poupe

Selon le dernier baromètre LPI-Se Loger, la hausse des prix de l'ancien se confirme.

Immobilier, la hausse continue

Selon l’indice Insee - Notaires des prix des logements anciens en France, au premier trimestre les prix augmentent de 0,7% par rapport au quatrième trimestre 2015, après +0,2 % le trimestre précédent. Il s’agit du troisième trimestre consécutif de hausse dans l’immobilier ancien.

Immobilier : La hausse continue

Au deuxième trimestre 2016, les prix des logements anciens augmentent sur un an et le volume de transactions progresse encore.