Combien consacrez-vous à vos loisirs ?18/09/2017  



Selon le dernier baromètre Sofinscope, cette enveloppe varie en fonction des revenus : 388 euros pour les foyers qui gagnent moins de 1 000 euros par mois mais 947 euros pour les foyers gagnant 3 500 euros ou plus. Les 60 ans et plus dépensent plus que les 25-34 ans pour leurs loisirs (727 euros contre 550 euros). Les parents consacrent en moyenne 40 % de leur budget loisirs à ceux de leurs enfants (+ 2 points) : 35 % du budget total pour ceux qui ont un enfant et 43 % pour ceux qui ont deux enfants ou plus.

Les Français pratiquent en moyenne 5,2 activités différentes (+ 0,5 point par rapport à 2016). Sur le podium de leurs activités préférées on trouve en tête l’ordinateur/internet, cité par 69 % de l’échantillon (+ 5 points), la télévision (64 %, + 4 points), et voir ses amis et ses proches (55 %, + 4 points). La musique (à écouter ou à jouer) connaît une forte progression par rapport à l’année dernière puisqu’elle est désormais citée par 45 % de l’échantillon (+ 7 points). La photographie gagne elle aussi 7 points en un an : elle est pratiquée par 18 % des Français. Autre progression notable, celle des jeux (scrabble, mots croisés, sudoku, etc.) qui gagnent cinq points et sont désormais plébiscités par 28 % des personnes interrogées.
Plus de temps pour les loisirs           

Les loisirs ont gagné du terrain dans le quotidien des Français puisqu’ils déclarent y consacrer 10h09 minutes en moyenne par semaine, soit 23 minutes de plus que l’année dernière. Les parents estiment à 7h06 leur temps de loisirs hebdomadaire, les actifs à 7h58 et les retraités à 15h22. On constate également plus de temps consacré aux loisirs chez les foyers gagnant plus de 3 500 euros mensuels (11h45 par semaine) que chez les foyers aux revenus inférieurs à 1 000 euros (8h55). Plus des deux tiers des Français jugent que le temps qu’ils peuvent consacrer à leurs loisirs est suffisant (67 %, – 3 points).

Interrogés sur leur prévision en matière de budget loisirs, 63 % estiment qu’ils dépenseront autant pour l’année à venir, 25 % dépenseront moins et 11 % plus que l’année dernière. Les principales raisons invoquées pour expliquer une baisse du budget loisirs ? Un manque de moyens pour 63 % des personnes concernées suivi du renoncement à des activités payantes et/ou l’achat d’abonnement moins coûteux (19 %), de l’attribution de cet argent à d’autres projets (17 %) et pour pouvoir épargner davantage (14 %). Ceux qui prévoient une augmentation du budget consacré aux loisirs invoquent le besoin d’y consacrer plus de temps (45 %), une hausse des moyens par rapport à l’an passé (32 %) mais aussi l’augmentation du coût de leurs loisirs (29 %).

Les Français choisissent une activité avant tout pour le plaisir qu’elle procure (61 %), puis pour le prix de cette activité (44 %), la proximité et l’accessibilité des équipements (26 %), le temps que cette activité demande (16 %) et le fait qu’elle soit pratiquée par des proches et/ou amis (11 %).


 Autres articles sur le même sujet :
900 € pour les vacances d'été !

Les Français envisagent de consacrer, en moyenne, 898 euros à leurs prochaines vacances d'été, selon le baromètre Sofinscope.

Le boom du commerce en ligne

Le commerce sur internet a poursuivi sa croissance au deuxième trimestre, avec un nouveau bond de 15%, les Français ayant dépensé 17,4 milliards d'euros en ligne au cours de la période, a indiqué lundi la fédération du secteur (Fevad).

25 000 euros en moyenne pour une voiture

Jamais les Français n'ont acheté autant de voitures chères, avec 46 % des acquisitions au-dessus de 25 000 € en 2016, contre 43 % en 2015.

Les ménages puisent dans leur LDD

Selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le livret A a maintenu une collecte nette légèrement positive en septembre : 140 millions d'euros ; à l'inverse, le livret de développement durable enregistre une collecte nette négative : - 550 millions d'euros.

Les Français louent tout, ou presque !

En 10 ans, le chiffre d’affaires de la location de biens est passé de 21 à 38 milliards d’euros, sous l’effet de l’engouement des français pour la location.

Le prix du pétrole se stabilise

En janvier 2017, le prix du pétrole en euros se stabilise (+0,7 % après +19,1 %).