Ou gagne-on le mieux sa vie comme indépendant ?06/11/2017  



Pour calculer le revenu moyen des travailleurs non slariés, l'Insee retire les 10% qui ont déclaré un revenu nul. Du coup, le revenu moyen s'établit à 3 610 €. Il oscille entre 2 310 € pour les entrepreneurs individuels "classiques", 3 400 € pour les gérants de sociétés et 5 140 € pour les professions libérales. Le secteur d'activité, la localisation géographique et l'environnement économique (marché local de l'emploi, importance de la concurrence, etc.) influent fortement sur le niveau de revenu. De façon générale, c'est dans le Nord que les travailleurs indépendants gagnent le plus. Le revenu moyen de ceux qui déclarent un revenu positif atteint ou dépasse les 4 000 € dans le Nord, le Pas-de-Calais, les Yvelines, l'Essonne et les Hauts-de-Seine. Il atteint 5 580 € à Paris. Il est inférieur de 20 % à la moyenne nationale dans les départements du Sud. Quant aux auto-entrepreneurs, leur revenu est huit fois inférieur à celui des autres indépendants (410 € en moyenne). Hors secteur agricole, une personne en emploi sur dix relevait du non-salariat en 2014.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Pas de chiffre d’affaires, pas de CFE

Les entreprises sans salariés, tel que les auto-entrepreneurs, sont considérées comme n'ayant pas débuté leur activité tant qu'elles n'ont réalisé aucun chiffre d'affaires ou recettes.

Indépendants : Le calcul des cotisations en question

Un décret confirme les changements de certaines modalités de calcul des cotisations sociales des indépendants non agricoles.

Plus d'obligation de compte bancaire dédié pour les micro-entrepreneurs

Les micro-entrepreneurs, soumis au régime social simplifié, pourraient bientôt être dispensés de l'obligation d'ouvrir un compte dédié à l'ensemble des transactions financières relevant de leur activité professionnelle.

54 % des auto-entrepreneurs en font leur activité principale

En 2014, 60 % des auto-entrepreneurs immatriculés au premier semestre démarrent effectivement une activité économique avant la fin de l’année ; ils se lancent principalement dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques (19 %), le commerce (16 %) ou la construction (13 %).

Les contrats Madelin toujours en forme

Destinés aux travailleurs indépendants non agricoles, les contrats prévoyance Madelin sont commercialisés depuis 1994. Selon les derniers chiffres de la FSA, ils sont toujours très appréciés.

Auto-entrepreneur : Un sur cinq survit

Cinq ans après leur immatriculation, seuls 23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 sont encore actifs sous ce régime.