Pourquoi la Suisse s’est retrouvée sur la liste des paradis fiscaux !11/12/2017  



La Suisse a été inscrite sur la «liste grise» de l'Union européenne des paradis fiscaux au tout dernier moment. Et elle doit son inscription au Liechtenstein, indique la NZZ am Sonntag, citant le département des Finances. Lundi, la Suisse n'y figurait pas, contrairement à la Principauté. En découvrant cela des diplomates liechtensteinois ont immédiatement exigé de l'UE une égalité de traitement avec les pays comparables, visant plus ou moins explicitement la Suisse, indique l'ATS. La Suisse estime qu'elle ne devrait pas figurer sur la «liste grise» des paradis fiscaux de l'UE, mais affirme que cette inscription ne changera rien à son statut attractif pour nombre de sociétés étrangères.


 Autres articles sur le même sujet :
Fraude fiscale : Reprise des échanges avec la Suisse

L'échange de renseignements fiscaux entre la France et la Suisse va reprendre, a fait savoir le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans un communiqué.

Une réduction d'impôt de 48 % pour les Sofica

L’avantage fiscal lié à la souscription de parts Sofica pourrait passer de 36 % à 48 %.

Prime à la dénonciation fiscale

Les lanceurs d'alerte en matière de fraude fiscale internationale vont pouvoir être indemnisés.

Le quasi-usufruit est déductible de l'assiette de l'ISF

La Cour de cassation vient de rendre un arrêt qui va à l'encontre de la position de l'administration fiscale en matière d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Louer moins cher en échange d’une exonération fiscale

La nouvelle exonération fiscale pour les propriétaires acceptant de louer en dessous des prix du marché est entrée en vigueur le 1er février.

Faire du Malraux sans capital

Pour rendre accessible le régime fiscal des monuments historiques au plus grand nombre, des opérateurs innovent.