Automobilistes, voici ce qui vous attend !15/01/2018  



A compter du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens, sans séparateur central en dehors des routes à deux fois deux voies, passera de 90 km/h à 80 km/h. La pose d'un éthylotest anti-démarrage sera obligatoire pour tout récidiviste ayant déjà été sanctionné pour conduite en état d'ivresse. L'obligation d'avoir un éthylotest à bord de sa voiture va être supprimée, la faisabilité et l'efficacité de cette mesure n'étant pas avérées. La vente de cet appareil près des rayons de boissons alcoolisées sera généralisée et les partenariats avec les débitants de boissons encouragés pour assurer sa diffusion. Les conducteurs qui commettent une infraction menaçant la sécurité d'autrui (non-usage du clignotant, non-respect d'un feu rouge, etc.) alors qu'ils conduisent en téléphonant s'exposeront à la rétention immédiate de leur permis de conduire. Les auteurs d'infractions graves, telles que la conduite sans permis, sous usage de stupéfiant ou surpris avec un taux d'alcool dans le sang délictuel, verront leur véhicule immédiatement placé en fourrière.


 Autres articles sur le même sujet :
Réformes en vue pour les travailleurs indépendants

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté le 5 septembre le programme du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants.

La fin des moteurs thermiques

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, vient de présenter son Plan climat. Deux mesures concernent tout particulièrement les transports.

Quatre mesures fiscales pour le plan climat

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé quatre mesures budgétaires destinées à mettre en œuvre son "plan climat ».

Infraction routière, l’employeur doit vous dénoncer !

Les employeurs doivent communiquer l'identité du salarié qui a commis une infraction routière avec un véhicule de l'entreprise.

Vos droits en vacances

La Commission européenne profite des vacances pour rappeller à tous les voyageurs européens qu’ils bénéficient de droits « souvent peu connus ».

Le retour de l’autorisation de sortie de territoire

Pour pouvoir voyager à l'étranger, un enfant mineur devra désormais être muni d'une autorisation de sortie du territoire.