Construction, 2017 année record !30/01/2018  



En 2017, 497 000 logements (en données brutes) ont été autorisés à la construction et 418 900 logements ont été mis en chantier en 2017, soit une augmentation respectivement de 8,2 % et 15,7 % par rapport à l'année 2016. Les autorisations de construction pour des logements individuels ont progressé de 11,1 %, tandis que la hausse est limitée à 6,4 % pour les logements collectifs. Pour les mises en chantier, l'individuel a progressé de 13,4 %, contre + 17,3 % pour les logements collectifs.


 Autres articles sur le même sujet :
Qui fait construire une maison en France ?

Selon les données chiffrées publiées aujourd’hui par le ministère de l’Écologie, en 2014 93 % des ménages ayant reçu l’autorisation de construire une maison individuelle souhaitent en faire leur résidence principale. Parmi eux, 47 % sont locataires (hors HLM) et 28 % déjà propriétaires d’un logement. Dans le cas de la construction d’une résidence secondaire, 82 % des particuliers sont déjà propriétaires de leur résidence principale.

Le bâtiment se redresse

Les chiffres de la construction sont bons, tout comme ceux des permis de construire. Quant à la commercialisation, il semblerait que le premier trimestre de l’année laisse entrevoir une poursuite durable de la dynamique du secteur.

Comment coûte la construction d’une maison ?

Selon le baromètre forumconstruire.com, le coût de la construction d’une maison n’a cessé de progresser ces dernières années, passant de 138 000 € en moyenne en 2011, à une moyenne de 155 280 € aujourd'hui.

L’immobilier ancien a toujours le vent en poupe

Selon le dernier baromètre LPI-Se Loger, la hausse des prix de l'ancien se confirme.

La construction va mieux !

Les résultats de la construction à fin juin 2016 montrent que la reprise de la construction observée depuis plus d’un an, en termes d’autorisations de logements comme de mises en chantier, se poursuit.

Immobilier : 80 % des professionnels sont optimistes pour les prochains mois

Six professionnels sur sept (87 %) considèrent que le marché du logement s’est amélioré (42 %) ou stabilisé (45 %) au cours des quatre derniers mois.