Du changement pour les indépendants et les exploitants agricoles03/07/2018  



La loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 a institué un dispositif dérogatoire et expérimental de recouvrement des cotisations et contributions sociales dues par les travailleurs indépendants - ceux relevant de la Sécurité sociale pour les indépendants, à l'exclusion de ceux soumis au régime microsocial et ceux qui ont commencé leur activité professionnelle en 2018 ou en 2019 - destinés à réduire le décalage temporel entre la perception des revenus et le paiement des cotisations afférentes. Un décret, publié ce vendredi au Journal officiel, précise le dispositif qui s'appliquera, pour le moment, aux seules cotisations dues au titre de l'année 2019. Et de façon expérimentale pour les volontaires. L'adhésion à ce téléservice pourra être effectuée à compter du 1er décembre 2018. Le montant mensuel de la cotisation provisionnelle sera établi sur la base des sommes que le travailleur indépendant déclarera, sous sa responsabilité, entre le 1er et le 22 de chaque mois, "compte tenu, notamment, du chiffre d’affaires de son entreprise et du niveau de ses charges déductibles ou des prélèvements personnels effectués par lui sur les sommes rendues disponibles par l’activité de son entreprise tels que le travailleur indépendant peut les estimer pour le mois considéré". Les cotisations provisionnelles seront régularisées en 2020.
Autre nouveauté, l’abaissement du seuil de revenu pour la dématérialisation obligatoire des déclarations sociales des exploitants agricoles à partir de 2019. Il est actuellement de 10 000 € et sera porté à 20 % de la valeur annuelle du plafond de la Sécurité sociale pour 2019 - soit environ 8 000 € compte tenu de la probable revalorisation de l'actuel plafond -, puis à 15 % pour l'année 2020 et à 10 % à partir de 2021.


 Autres articles sur le même sujet :
Indépendants : Le calcul des cotisations en question

Un décret confirme les changements de certaines modalités de calcul des cotisations sociales des indépendants non agricoles.

Non-salariés : baisse des seuils de dématérialisation au 1er janvier 2018

À compter du 1er janvier 2018, seront abaissés les seuils de revenus ou de chiffres d'affaires au-delà desquels la déclaration d'impôt et le paiement des cotisations sociales doivent être réalisés par voie dématérialisée.

Le RSI invite ses assurés à utiliser le télépaiement

À l'occasion de l'envoi du quatrième avis d'appel trimestriel de cotisations 2016, le régime social des indépendants (RSI) rappelle aux artisans, industriels et commerçants qu'ils peuvent payer leurs cotisations sociales chaque trimestre par télépaiement.

Le RSI évolue, enfin !

Il y a du nouveau pour le régime social des indépendants (RSI), concernant les délais de carence en cas de maladie et de grossesse.

Les contrats Madelin toujours en forme

Destinés aux travailleurs indépendants non agricoles, les contrats prévoyance Madelin sont commercialisés depuis 1994. Selon les derniers chiffres de la FSA, ils sont toujours très appréciés.

Pénalités fiscales : faut-il payer pour les erreurs de son conjoint ?

Les pénalités fiscales sont dues par les deux époux, même si un seul d'entre eux a eu un comportement fautif.