Transmettre graduellement son patrimoine : quelle fiscalité ?24/11/2009  


La réforme des successions de 2007 a organisé les transmissions successives qui permettent de transmettre un bien à une personne, à charge pour celle-ci de remettre ce qu’il en reste (libéralité graduelle) ou le bien en nature (libéralité graduelle) à une autre. Un outil de transmission efficace et fiscalement intéressant puisqu’il n’y a pas de double taxation ! Le point sur la fiscalité de ce dispositif.

Le principe

Première mutation
Que vous transmettiez votre patrimoine par libéralité graduelle ou résiduelle, le régime fiscal est identique et évite une double taxation. Ainsi, lors de la première mutation, les droits sont dus selon le tarif applicable entre celui qui donne (le disposant) et celui qui reçoit (le premier gratifié). Le second gratifié ne paiera aucun droit.

Au décès du premier gratifié
Le second gratifié tient son droit directement du donateur et paiera donc les droits de succession qui s’imposent en fonction de leur degré de parentalité. Le calcul des droits est à effectuer à la date du décès du premier gratifié.

À noter : une faveur supplémentaire est accordée au second gratifié puisque les droits de succession acquittés lors de la première mutation sont à imputer sur les droits dus lors de la seconde mutation.

Quelle valeur d’un bien soumis à une libéralité graduelle au regard de l’ISF ?
La valeur du bien à retenir pour déterminer l’assiette de l’ISF est la valeur vénale, diminuéé éventuellement des dettes déductibles. La question de savoir si, lors de la première mutation, il serait possible d’appliquer une décote sur la valeur vénale du bien transmis, en raison de son inaliénabilité, reste sans réponse. La jurisprudence est en effet incertaine sur ce sujet.

L.K

 Autres articles sur le même sujet :
Transmettre graduellement son patrimoine (2)

La réforme des successions de 2007 a organisé les transmissions successives qui permettent de transmettre un bien à une personne, à charge pour celle-ci de remettre ce qu'il en reste (libéralité graduelle) ou le bien en nature (libéralité graduelle) à une autre. Un outil de transmission efficace et fiscalement intéressant puisqu'il n'y a pas de double taxation ! Le point sur les libéralités résiduelles.

Transmettre graduellement son patrimoine

La réforme des successions de 2007 a organisé les transmissions successives. Un outil efficace et fiscalement intéressant puisqu'il n'y a pas de double taxation ! Premier point sur les libéralités graduelles.

L'assurance vie, toujours

La loi portant réforme de la protection juridique des majeurs du 7 mars 2007 entre en application le 1er janvier 2009. Dans ce cadre, l'assurance vie représente toujours un instrument de gestion de patrimoine efficace. Le point avec Maître Jacques COMBRET, Président du Congrès des Notaires de France 2006 consacré aux personnes vulnérables et membre du Groupe Monsassier Patrimoine et Entreprise.

Transmissions familiales : une vraie réforme de la fiscalité

Les transmissions familiales connaissent une véritable réforme fiscale grâce au « paquet fiscal » adopté cet été. Marie Migeot, directeur du patrimoine chez Cholet Dupont va vous présenter la mesure de façon pratique afin que vous puissiez voir quel impact elle peut avoir sur votre patrimoine.

Le mandat de protection future : prévoir pour soi-même

La loi portant réforme de la protection juridique des majeurs du 7 mars 2007 entre en application le 1er janvier 2009. Parmi les mesures phares, le mandat de protection future permet à une personne en pleine possession de ses moyens d'organiser son existence si, un jour, sa santé physique et psychique ne lui permettait plus d'agir seule. Le point avec Maître Jacques COMBRET, notaire à Rodez et membre du Groupe Monsassier Patrimoine et Entreprise.

Fiscalité du patrimoine : Les nouvelles règles à connaître

Ca y est. La loi de finances rectificative pour 2011, portant réforme de la fiscalité du patrimoine, a été publiée samedi dernier au Journal officiel. Le nouveau barème de l'ISF y est notamment mentionné ainsi que les aménagements dans la fiscalité des donations et des successions. Actusite vous explique les nouvelles règles à connaître.