Immobilier en Ile-de-France : une correction du marché en 2008 pas encore traduite sur les prix 24/02/2009  


L’activité du marché immobilier francilien a été marquée, au cours de l’année 2008, par une chute de l’ordre de 15 % du nombre des transactions en Ile-de-France. L’évolution des prix, encore en progression globale, s’est traduite par une hausse comprise entre +4 et +5 % dans la capitale, une stabilité en Petite Couronne, et une baisse des prix en Grande Couronne (supérieure pour les maisons individuelles (entre 4 et 5 % de baisse) à ce qu’elle est pour les appartements, entre -1 et -2 %).

Évolutions entre septembre 2007 et septembre 2008

Une baisse généralisée du nombre de ventes de logements neufs et anciens au 3eme trimestre 2008

Volumes
Amplifiant la tendance du 1er semestre 2008, le marché immobilier francilien affiche, au 3eme trimestre 2008, une baisse de plus de 20 % des ventes de logements(42 600 transactions). Le niveau d’activité du 3eme trimestre 2008 est comparable à celui du 3eme trimestre 1998.

Prix
Contrairement aux volumes, les prix ont mieux résisté. S’ils continuent à progresser sur un an dans certains secteurs, notamment pour les appartements, le rythme de hausse est très ralenti, alors que dans les secteurs où une baisse est enregistrée, elle reste modérée.

Les prix progressent toujours à Paris et en Petite Couronne

Appartements anciens
Au 3eme trimestre 2008, les prix des appartements ont continué à progresser à Paris (+0,9 % contre 3,6 % à la même époque de 2007), en Petite Couronne (+0,6 % contre 2,4 %), et en Grande Couronne (+0,6 % contre 1,7 %).
De septembre 2007 à septembre 2008, les prix des appartements ont continué à croître à un rythme qui reste de 7 % à Paris et de manière beaucoup plus faible en Petite Couronne (+2,5 %) et en Grande Couronne (+1,1 %). Le prix au m2 des appartements en Ile-de-France s’élève désormais à 4 730 €.



Paris

À Paris intramuros, le prix au m2 est désormais fixé à 6 630€au m2. Le niveau de hausse annuelle oscille entre +1,5 % dans le 13e arrondissement (6 090 €par m2) et +11 % dans le 6e (10 200 €par m2). Le quartier le plus cher de la Capitale reste les Champs-Elysées, avec un prix au m2 à 11 750 €, suivi du quartier Odéon (11 160 /m2). Les quartiers de Pont-de-Flandre et de la Goutte-d’Or sont les plus abordables (4 810 €/m2tous les deux).

Les maisons anciennes
Les prix des maisons individuelles sont désormais orientés à la baisse, notamment en Grande Couronne (-1,2 % en rythme annuel pour les Yvelines, -0,4 % dans le Val-d’Oise, -1,5 % dans le Val-de-Marne). La Petite Couronne se maintient un peu mieux avec une évolution des prix de +1,2 % en un an. Le prix moyen d’une maison en Petite Couronne est désormais de 357 000€, et de 291 300€ en Grande Couronne.

Quelles évolutions pour les prix ?
L’évolution du marché immobilier en 2009 dépendra essentiellement de la confiance, du pouvoir d’achat et de la capacité de financement des ménages. Ainsi, toute prévision d’évolution au-delà du printemps 2009 serait aléatoire.

Paris et la Petite Couronne résistent encore au mouvement de baisse des prix qui s’est enclenché au niveau national. Cette résistance est liée à l’insuffisance de l’offre de logements dans ce secteur. Le déficit actuel ne sera résorbé qu’avec une forte relance de la construction sur plusieurs années. Avant que cet équilibre ne soit atteint, les prix des appartements devraient rester orientés à la hausse dans la Capitale et en proche banlieue, même si quelques baisses ponctuelles peuvent survenir en 2009.



Source : Chambre des Notaires de Paris



 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier en Ile-de-France au 1er trimestre 2009

Selon les Notaires de Paris-Ile-de-France, le marché immobilier francilien à la fin du 1er trimestre 2009 a été caractérisé par une chute générale du nombre de ventes de logements, neufs et anciens, et une baisse des prix partout dans la région, mais qui reste contrastée selon les secteurs géographiques considérés.

Immobilier en Ile-de-France : reprise du nombre de ventes

Lors des mois d'août, septembre et octobre 2009, le nombre de ventes de logements anciens en Ile-de- France (35 100 ventes) est en hausse de 12% par rapport aux mêmes mois de l'année 2008 (31 300 ventes).

L'immobilier d'entreprise à le vent en poupe

Avec près de 10 milliards d'euros d'engagements recensés au cours des 9 premiers mois de l'année 2011, soit une progression de 32 % comparativement à la même période de 2010, le marché de l'investissement en immobilier d'entreprise en France confirme sa reprise.

Pas de baisse du prix des logements sur le marché francilien au 3e trimestre 2007

Selon les notaires de Paris-Ile-de-France, et contrairement aux annonces de certains professionnels de l'immobilier, les prix de l'immobilier ancien (maisons et appartements de plus de 5 ans) ont continué de croître en Ile-de-France au 3e trimestre 2007, même si le ralentissement de la hausse des prix s'est poursuivi sur cette période.

Immobilier : Les notaires restent pessimistes

Selon le dernier indice des notaires franciliens, seuls 30 580 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de septembre à novembre 2014, soit une baisse de 10 % sur un an. Par rapport aux 35 800 ventes observées en moyenne pendant la période de 2004 à 2013, l’activité sur le marché francilien a cédé 15 %.

+3,3 % : le coût de la rentrée des étudiants

Le coût de la rentrée universitaire 2010 affiche une hausse de 3,3 % par rapport à l'année dernière selon l'enquête annuelle de l'Union nationale des étudiants de France (Unef) dévoilée par "Le Parisien/Aujourd'hui en France". La hausse des prix des loyers est la principale raison de cette évolution.