La réduction Pinel dans les textes 15/06/2015  



Le nouveau dispositif, applicable aux investissements locatifs réalisés depuis le 1er septembre 2014, prévoit désormais une modulation du taux de la réduction d'impôt en fonction de l'engagement initial de location (12 % pour un engagement de 6 ans, 18 % pour un engagement de 9 ans, taux majorés respectivement à 23 et 29 % pour les investissements réalisés en outre-mer). Un complément de réduction d'impôt est accordé en cas de prorogation de l'engagement de location. Par ailleurs, s'agissant des logements acquis en l'état futur d'achèvement, le délai d'achèvement de 30 mois est décompté depuis la date de la signature de l'acte authentique d'acquisition et non plus depuis la date la déclaration d'ouverture de chantier. En outre, pour les investissements réalisés à compter du 1er janvier 2015, la location à un ascendant ou à un descendant est autorisée, dès lors que les conditions de plafond de loyer et de ressources du locataire sont respectées.


 Autres articles sur le même sujet :
Nouveaux ajustements sur le Pinel

Un décret paru mercredi au Journal officiel vient modifier certaines dispositions de l'aide fiscale à l'investissement locatif, rebaptisée depuis septembre 2014 « dispositif Pinel », au sein de la loi de finances pour 2015.

Spécial Loi de finances 2017 : un an de plus pour le Pinel

Conformément à une annonce faite par le Chef de l'Etat en avril, le projet de loi de finances pour 2017, présenté hier à la presse, prévoit la prorogation d'un an de la réduction d'impôt Pinel en faveur de l'investissement locatif, soit jusqu'au 31 décembre 2017.

Travaux et CITE, mode d’emploi

L'administration fiscale apporte des précisions sur le crédit d'impôt pour la transition énergétique en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017.

Taxes locales des entreprises en septembre

La révision des valeurs locatives commerciales, qui servent de base de calcul pour les impôts locaux payés par les entreprises, sera intégrée aux avis d'imposition envoyés à la rentrée.

Le Pinel déplafonné outre-mer

L'Assemblée nationale vient de voter un amendement au projet de budget 2015 permettant de relever à 18 000 euros le plafonnement annuel global des avantages fiscaux dans le cadre d’un investissement locatif intermédiaire (dispositif «Pinel») réalisé dans les territoires d’outre-mer. En métropole, ce plafond annuel est de 10 000 euros.

Quotient familial : résidents et non-résidents mis sur un pied d’égalité

Dans le cadre d'une mise à jour de sa documentation de base, l'administration fiscale rappelle que les contribuables domiciliés hors de France se voient désormais appliquer le plafonnement des effets du quotient familial.